Lyon

Lyon: ce que l'on sait de l'interpellation d'un homme avec une seringue et un dérivé du GHB

Un jeune homme a été arrêté ce dimanche dans une brasserie de Lyon avec une seringue et un dérivé de GHB. L'enquête s'oriente vers l'hypothèse d'une consommation personnelle de l'individu

Un homme de 24 ans a été interpellé à la brasserie Le Ninkasi, dans le 7e arrondissement de Lyon, vers 3h30 du matin dans la nuit de samedi à dimanche.

Les policiers l'ont arrêté en possession de "deux buvards de LSD, d’une seringue en plastique sans aiguille et d’une fiole contenant un liquide transparent analysé comme étant du GBL, un précurseur du GHB", indique le parquet de Lyon à BFM Lyon.

• Un profil de toxicomane

L'homme a été placé en garde à vue pour "infractions à la législation sur les stupéfiants" car la détention de ce type de substance est interdite par la loi. Selon le parquet, le jeune est un toxicomane et consommateur ponctuel de ses produits.

L'enquête s'oriente désormais vers l'hypothèse d'une consommation personnelle de ces substances.

• Aucune plainte pour piqûre déposée

"Aucune plainte n’a été déposée, qu’il s’agisse de piqûre ou de suspicion d’utilisation de GHB à l’insu d’une personne", précise le parquet.

Aucune victime n'a également été recensée. Sans antécédent judiciaire, le jeune de 24 ans fera l’objet d’une alternative aux poursuites pour usage de produits stupéfiants.

• Un phénomène de plus en plus important

Pour autant, l'inquiétude demeure car le phénomène des piqûres s'est répandu ces derniers mois. Plusieurs cas ont déjà été signalés dans le Rhône et notamment au Ninkasi Gerland.

Les bars, boîtes de nuit et salles de spectacles assurent renforcer les contrôles. Des mesures pourraient être prises également pour les festivals d'été, comme les Nuits de Fourvière, qui débutent la semaine prochaine.

Mélanie Ferreira et Alicia Foricher