Législatives
en direct

Elisabeth Borne dédie sa nomination à Matignon à "toutes les petites filles"

Le Premier ministre Jean Castex a remis sa démission à Emmanuel Macron. Elisabeth Borne, jusqu'ici ministre du Travail, lui succède à Matignon et devient la seconde femme Première ministre, après Edith Cresson. La passation de pouvoir a eu lieu lundi en début de soirée.

Ce direct est terminé

Ce direct est désormais terminé. Merci de nous avoir suivi sur BFMTV.com.

"Les défis devant nous sont grands": Élisabeth Borne, nommée Première ministre, "mesure pleinement cette responsabilité"

Changement de bio sur le compte Twitter. Elisabeth Borne, nommée ce lundi Première ministre par Emmanuel Macron, vient de tweeter pour la première fois depuis son arrivé à Matignon.

"Merci à Emmanuel Macron de sa confiance et de l’honneur qu’il me fait en me nommant Première ministre. Merci aussi à Jean Castex pour son action ces deux dernières années, a-t-elle écrit. "Les défis devant nous sont grands. Je mesure pleinement cette responsabilité", a ajouté la cheffe du gouvernement.

Aurélien Rousseau, pressenti pour devenir le directeur de cabinet d'Elisabeth Borne, présent à Matignon ce lundi soir

Aurélien Rousseau, ancien directeur général de l'Agence régionale de Santé en Île-de-France très impliqué dans la crise Covid, est actuellement à Matignon où Elisabeth Borne vient de s'installer en tant que Première ministre.

Son nom circule déjà depuis quelques jours pour devenir le directeur de cabinet de l'Elisabeth Borne, dans l'hypothèse - confirmée depuis - où celle-ci était nommée à Matignon.

Édith Cresson dit avoir été "beaucoup touchée" par l'hommage que lui a rendu Élisabeth Borne

Sur BFMTV, Édith Cresson s'est dite "touchée" par l'hommage que lui a rendu Élisabeth Borne lors de la passation de pouvoir avec Jean Castex.

"Je voulais d'abord la remercier de m'avoir rendu cet hommage qui m'a beaucoup touché et lui souhaiter bon courage car il faut beaucoup de courage dans cette fonction, et je sais qu'elle en a et qu'elle a non seulement une grande expérience et beaucoup de caractère, et je pense qu'elle va s'en sortir très bien", a déclaré sur notre antenne l'ancienne Première ministre de François Mitterrand, unique femme jusque-là à avoir été nommée à Matignon.

"Il faut agir plus vite et plus fort" face "au défi climatique et écologique", lance Élisabeth Borne

"Il faut agir plus vite et plus fort" face au "défi climatique et écologique", a déclaré la nouvelle cheffe du gouvernement Elisabeth Borne lundi à Matignon lors de la passation de pouvoir avec Jean Castex.

"Nous pourrons le faire en associant encore davantage les forces vives de nos territoires, parce que c'est bien au plus près des Français qu'on trouvera les bonnes réponses", a ajouté la nouvelle Première ministre.

Éric Dupond-Moretti présente tous ses "voeux de réussite" à Élisabeth Borne et salue "une femme d'État"

Sur Twitter, le garde des Sceaux Éric Dupond-Moretti a présenté tous ses "voeux de réussite" à Élisabeth Borne et salué "une femme d'État".

Fabien Roussel compare Élisabeth Borne à Margaret Thatcher

"Je crains que le président de la République ait trouvé en Madame Borne sa Madame Thatcher", a réagi sur RTL le communiste Fabien Roussel à la nomination de la Première ministre.

Jean Castex quitte Matignon sous les applaudissements de ses collaborateurs

À l'issue de la passation de pouvoir, Jean Castex a quitté Matignon sous les applaudissements de ses collaborateurs.

Élisabeth Borne salue l'"engagement sans faille" de Jean Castex "au service de notre pays"

Élisabeth Borne salue l'"engagement sans faille" de Jean Castex "au service de notre pays".

"Tu as su conquérir le coeur des Français en sillonnant sans relâche notre pays, en allant à leur rencontre", a poursuivi la nouvelle occupante de Matignon.

Élisabeth Borne dit vouloir "dédier" sa nomination "à toutes les petites filles"

"Je suis évidemment très émue ce soir et je ne peux pas m'empêcher d'avoir une pensée pour la première femme qui a occupé ces fonctions, Édith Cresson, et peut-être je voudrais dédier cette nomination à toutes les petites filles en leur disant 'allez au bout de vos rêves', et rien ne doit freiner le combat pour la place des femmes dans notre société", a déclaré Élisabeth Borne sous les applaudissements à Matignon.

Jean Castex longuement applaudi à l'issue de son discours

Comme au début de son discours, Jean Castex a été longuement applaudi à la fin de sa prise de parole dans la cour de Matignon.

Jean Castex salue la "droiture" d'Élisabeth Borne ainsi que son "intégrité" et son "volontarisme"

Jean Castex salue les "immenses qualités de droiture, d'intégrité, de compétence, de volontarisme" d'Élisabeth Borne.

"Je me suis donné sans retenue à cette belle et haute fonction" de Premier ministre", a aussi déclaré Jean Castex. "Je ferai un pas de côté et me retirerai de la vie politique où je suis entré par effraction", a ajouté le désormais ex-Premier ministre.

Crise sanitaire: "Nous avons, ensemble, fait face", évoque Jean Castex

"Nous avons, ensemble, fait face", évoque Jean Castex au sujet de la crise sanitaire.

L'ex-chef du gouvernement a rendu un hommage appuyé aux "agents et fonctionnaires de l'État et du service public" et plus particulièrement aux personnels "de santé publique" auxquels il a associé les salariés de santé du privé qui ont fait face à la pandémie de Covid-19.

Ils "ont fait face avec un courage et une abnégation absolument exceptionnelle à toutes les vagues de la pandémie", a-t-il relevé.

Jean Castex pointe un moment "particulièrement émouvant" lors de son discours de passation

Lors de son discours de passation, Jean Castex a évoqué un moment "particulièrement émouvant pour (lui)", se disant aussi "particulièrement heureux".

"Je voudrais d'emblée, si tu me le permets, t'exprimer toute ma gratitude et ma reconnaissance après ces mois qui depuis juillet 2020 m'ont conduit à la tête du gouvernement de la République, à faire face avec le peuple français à une série d'événements tout à fait exceptionnels, difficiles, douloureux", a poursuivi l'ancien chef du gouvernement en s'adressant à sa successeure Élisabeth Borne.

Jean Castex a aussi exprimé sa "reconnaissance au président de la République", le remerciant d'avoir eu "l'honneur" de servir le pays.

Zemmour réagit à la nomination de Borne et juge que 2022 sera "l'année de la soumission à la gauche"

''2022 sera donc l'année de la soumission à la gauche. Macron nomme une Première ministre de gauche. Mélenchon unit la gauche. Le Pen drague la gauche. LR se soumet à la gauche. Seul Renconquête résiste et assume d'être le grand mouvement populaire de droite", a réagi ce lundi Éric Zemmour auprès de BFMTV, après la nomination d'Élisabeth Borne à Matignon.

Emmanuel Macron promet sur Twitter de continuer "d'agir sans relâche pour les Françaises et les Français" avec Élisabeth Borne à Matignon

"Chère Élisabeth Borne, Madame la Première ministre, (...) ensemble, avec le nouveau gouvernement, nous continuerons d’agir sans relâche pour les Françaises et les Français", a tweeté Emmanuel Macron.

EELV salue le fait qu'une femme accède à Matignon, "seul motif de satisfaction"

EELV "adresse des félicitations républicaines" à Élisabeth Borne et souligne dans un communiqué le "seul motif de satisfaction" de sa nomination: le fait qu'une femme accède à Matignon.

"Point positif, une femme PM. Pour le reste...": Olivier Faure réagit à la nomination d'Élisabeth Borne à Matignon

Sur Twitter, le Premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure réagit à la nomination d'Élisabeth Borne à Matignon:

"Point positif, une femme PM. Pour le reste… Nomination de la ministre des transports qui a démantelé le service public ferroviaire, de l’écologie condamnée pour inaction climatique, du travail qui a spolié les chômeurs avec la réforme de l’assurance chômage", écrit le socialiste.

Élisabeth Borne est arrivée à Matignon pour la passation de pouvoir

Élisabeth Borne est arrivée à Matignon pour la passation de pouvoir avec Jean Castex. Elle a été accueillie par Jean Castex.

Elle va s'entretenir avec Jean Castex avant la cérémonie, attendue à 19h20.

Valérie Pécresse adresse ses "félicitations républicaines" à Élisabeth Borne

Sur Twitter, Valérie Pécresse a adressé ses "félicitations républicaines" à Élisabeth Borne, saluant son "parcours d'engagement nécessaire pour devenir la 2e femme Premier ministre (sic) de notre pays".

Les ministres du gouvernement Castex félicitent Borne pour son arrivée à Matignon

"Je te souhaite plein succès dans cette nouvelle et passionnante mission au service des Français". La ministre de la Culture Roselyne Bachelot a salué la nomination de son ex-collègue Elisabeth Borne au poste de Première ministre. Et elle n'est pas la seule membre du gouvernement à se réjouir de son arrivée à Matignon.

La ministre déléguée en charge de la Citoyenneté Marlène Schiappa a elle aussi fait part de son "'immense joie" à l'annonce de cette nouvelle, saluant "les valeurs ancrées les engagements forts et le grand sens de l’Etat d'Elisabeth Borne".

La ministre du Logement Emmanuelle Wargon a elle aussi félicité cette arrivée, adressant à Élisabeth Borne "tous (s)es voeux de succès pour cette nouvelle responsabilité".

Gérald Darmanin, qui félicite aussi son ancienne collègue, souhaite à celle-ci "courage, réussite et force au service de notre beau pays". Le garde des Sceaux Éric Dupond-Moretti a salué la nomination d'"une femme d'action, une femme d'Etat [...] qui sura relever les grands défis de notre pays au service de tous nos concitoyens".

"Enfin une femme à Matignon!": Catherine Vautrin salue la nomination d'Élisabeth Borne

Catherine Vautrin, dont le nom circulait aussi pour Matignon, salue la nomination d'Élisabeth Borne au poste de Première ministre.

"Enfin une femme à Matignon! Bravo à Élisabeth Borne et plein succès à la France", a écrit la présidente du Grand Reims sur Twitter.

Sandrine Rousseau réagit à la nomination d'Élisabeth Borne à Matignon

Sur Twitter, l'écologiste Sandrine Rousseau a réagi à la nomination d'Élisabeth Borne à Matignon en recourant à des emojis.

La candidate aux législatives à Paris approuve le fait qu'une femme soit nommée, mais regrette qu'elle soit "libérale".

Après la nomination d'Élisabeth Borne à Matignon, Marine Le Pen estime qu'Emmanuel Macron a une "volonté de poursuivre sa politique de mépris"

"En nommant Élisabeth Borne comme Premier ministre (sic), Emmanuel Macron démontre son incapacité à rassembler et la volonté de poursuivre sa politique de mépris, de déconstruction de l'État, de saccage social, de racket fiscal et de laxisme", a tancé Marine Le Pen sur Twitter, quelques minutes après la nomination officielle de la ministre du Travail à Matignon.

Mélenchon voit en Borne l'une des "figures les plus dures de la maltraitance sociale"

"Avec la nomination de Mme Elisabeth Borne commence une nouvelle saison de maltraitance sociale", dénonce Jean-Luc Mélenchon, évoquant notamment son opposition à l'augmentation du Smic et sa défense du report de l'âge de la retraite à 65 ans.

"Il y a bien un troisième tour avec les élections législatives", poursuit le leader insoumis. "Il existe une possibilité, pour les Français, de renvoyer madame Borne et de faire un autre choix avec ma candidature au poste de Premier ministre."

"Il était largement temps": Edith Cresson salue la nomination d'Élisabeth Borne à Matignon

"C'est un très bon choix". Edith Cresson, première femme à avoir été nommée à la tête d'un gouvernemet, a salué sur BFMTV la nomination d'Elisabeth Borne à Matignon.

"Il était largement temps qu'il y ait une autre femme" a estimé l'ancienne cheffe du gouvernement qui connaît la nouvelle Première ministre, "une personne remarquable, d'une très grande expérience dans le secteur public et le secteur privé".

"C'est un très bon choix parce que c'est une personne remarquable, pas parce que c'est une femme", a souligné la première femme Première ministre, dénonçant au passage une France "particulièrement arriérée, pas la population française mais la classe politique".

Élisabeth Borne officiellement nommée Première ministre par Emmanuel Macron

"Le Président de la République a nommé Mme Elisabeth Borne, Première ministre et l’a chargée de former un Gouvernement", annonce l'Élysée dans un communiqué.

En mai, seuls 19% des Français avaient une image positive d'Élisabeth Borne

La ministre du Travail Élisabeth Borne, dont la nomination à Matignon est imminente, disposait début mai de 19% d'image positive, selon le baromètre d'Elabe réalisé pour Les Échos et Radio Classique.

34% des personnes interrogées disaient en avoir une mauvaise image et 47% se déclaraient sans opinion.

Jean-Luc Mélenchon ironise sur la nomination imminente d'Élisabeth Borne à Matignon

Jean-Luc Mélenchon a ironisé sur Twitter ce lundi, alors que l'annonce de la nomination d'Élisabeth Borne à Matignon est imminente.

"En avant pour une nouvelle saison de maltraitance sociale", a cinglé le député des Bouches-du-Rhône, énumérant la "baisse de l'allocation d'1 million de chômeurs" ou encore la "suppression des tarifs réglementés du gaz" ou le "report de 10 ans de la fin du nucléaire".

Barbara Pompili remercie Jean Castex et lui "souhaite le meilleur"

Ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili a remercié sur Twitter Jean Castex "d'avoir mené (leur) équipe gouvernementale pendant ces deux années".

"Je te souhaite le meilleur dans cette nouvelle étape qui démarre aujourd'hui", ajoute-t-elle.

Olivier Véran salue l'action de Jean Castex, qui "a su surmonter les crises et créer un lien unique avec les Français"

Sur Twitter, le ministre de la Santé Olivier Véran salue l'action de Jean Castex, qui "a su surmonter les crises et créer un lien unique avec les Français".

Gérald Darmanin rend hommage à Jean Castex, "chef d'équipe efficace au service de la France"

Sur Twitter, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin rend hommage à Jean Castex, "chef d'équipe efficace au service de la France".

Amélie de Montchalin salue Jean Castex, "un grand Premier ministre"

La ministre de la Transformation et de la Fonction publiques Amélie de Montchalin salue sur Twitter l'action de Jean Castex après sa démission, le qualifiant de "grand Premier ministre".

"Fierté d'avoir travaillé pour notre pays aux côtés de Jean Castex", ajoute-t-elle.

"Il a agi avec passion et engagement": Macron remercie Castex "pour le travail accompli et les résultats obtenus ensemble"

Le président remercie son désormais ancien Premier ministre. Après avoir accepté la démission de Jean Castex, Emmanuel Macron a salué le travail de l'ex-chef du gouvernement au cours de ces deux années.

"Merci à Jean Castex, à son gouvernement et à toute son équipe. Durant près de deux ans, il a agi avec passion et engagement au service de la France", a tweeté le chef de l'État. "Soyons fiers du travail accompli et des résultats obtenus ensemble", a-t-il conclu.

La ministre du Travail Élisabeth Borne va être nommée Première ministre

Selon nos informations, la ministre du Travail Élisabeth Borne se trouve à l'Élysée et va être nommée Première ministre.

Jean Castex assurera "le traitement des affaires courantes jusqu'à la nomination du nouveau gouvernement"

"M. Jean Castex a remis ce jour la démission du Gouvernement au Président de la République, qui l’a acceptée. Il assure, avec les membres du Gouvernement, le traitement des affaires courantes jusqu’à la nomination du nouveau Gouvernement", indique l'Élysée dans un communiqué.

Jean Castex applaudi par ses collaborateurs à son retour à Matignon

Après avoir présenté sa démission à Emmanuel Macron, Jean Castex a été applaudi par ses collaborateurs à son retour à Matignon.

Jean Castex a quitté l'Élysée après avoir présenté sa démission à Emmanuel Macron

Jean Castex a quitté l'Élysée après avoir présenté sa démission à Emmanuel Macron, selon des sources concordantes à BFMTV.

Avant la démission de Castex, Mélenchon ironise sur la "grande tension avant la nomination de (son) prédécesseur"

Alors qu'il a appelé les Français à "l'élire" Premier ministre, Jean-Luc Mélenchon ironise ce lundi sur Twitter, à quelques minutes de l'annonce de démission de Jean Castex.

"Grande tension avant la nomination de mon prédécesseur. Sera-t-elle de droite ou bien de droite? Personne ne veut le job. C'est un CDD de mission d'intérim", tance le député sortant des Bouches-du-Rhône.

La passation de pouvoir avec Jean Castex aura lieu aux alentours de 19 heures

Le successeur du Premier ministre démissionnaire doit arriver vers 18h30. S'ensuivra un temps d'échange privé avant la passation dans la cour. Jean Castex quittera ensuite Matignon à pieds.

Jean Castex s'entretient avec Emmanuel Macron à l'Élysée

Le Premier ministre, dont la démission est imminente, s'entretient actuellement avec Emmanuel Macron à l'Élysée.

La passation de pouvoir à Matignon aura lieu aujourd'hui avant 20 heures

La passation de pouvoir entre Jean Castex et son successeur - dont on ignore encore l'identité - aura lieu aujourd'hui avant 20 heures, selon des sources concordantes à BFMTV.

Jean Castex a quitté Matignon, sa démission est imminente

Le Premier ministre Jean Castex a quitté Matignon pour se rendre à l'Élysée. Sa démission, annoncée aux alentours de 16 heures, est imminente.

Jean Castex donnera sa démission aux alentours de 16 heures

Le Premier ministre Jean Castex donnera sa démission à Emmanuel Macron aux alentours de 16 heures, selon des sources concordantes à BFMTV.

Avant le remaniement, Emmanuel Macron déjeune avec le président du Conseil européen, Charles Michel

A quelques heures du probable départ de Jean Castex de Matigon, le président reçoit pour un déjeuner de travail, le président du Conseil européen Charles Michel à l'Elysée ce lundi.

Après l'affaire Bouhafs, la maire de Vénissieux retire sa candidature aux législatives au profit de l'union de la gauche

La maire de Vénissieux, Michèle Picard, ne se présentera finalement pas aux législatives dans la 14ème circonscription du Rhône.

"Je suis dans le camp de la gauche pour battre la droite et l'extrême droite. C'est pourquoi, avec Guillaume Dumoulin, nous retirons notre candidature à l’élection législative dans la 14ème circonscription du Rhône. Idir Boumertit sera donc le candidat de la NUPES", indique Michèle Picard dans un communiqué.

Après le retrait de Taha Bouhafs, LFI avait annoncé l'investiture d'Idir Boumertit la semaine dernière. "Dans cette situation de division à gauche et malgré les très nombreux soutiens exprimés ce week-end, je choisis de préserver et poursuivre le travail à Vénissieux et dans la Métropole de Lyon avec toutes les forces de gauche et écologistes", poursuit Michèle Picard.

Si vous n'avez rien suivi, on vous résume tout ici.

Le ministre des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, va se reconvertir dans les voitures à hydrogène

Le constructeur de voiture à hydrogène Hopium a annoncé ce lundi que le ministre des Transports Jean-Baptiste Djebbari va rejoindre son conseil d’administration, alors que le remaniement est imminent.

Sa nomination a été validée par la Haute autorité pour la Transparence de la vie publique.

On vous explique cette arrivée.

Marisol Touraine, Catherine Vautrin, Audrey Azoulay... Les visages qui pourraient arriver à Matignon

Alors que le nom du nouveau ou de la nouvelle locataire de Matignon devrait être connu dans les prochaines heures ce lundi, plusieurs profils circulent comme Catherine Vautrin, Valérie Létard, Elisabeth Borne ou encore Audrey Azoulay.

On vous résume ici les différentes hypothèses sur la table.

"Une faute de communication": François Bayrou reconnaît une photo "très loin des standards" après le lancement d'Ensemble

La photo qui a suivi l'accord aux législatives entre Renaissance (ex LaREM), le Modem et Horizons avait fait fortement réagir sur les réseaux sociaux.

"C'est une faute de communication (...). Le cadre, l'inscription, et l'allure de la photo font qu'on est très des standards", avance François Bayrou ce matin sur France info.

Une femme à Matignon, "c'est juste la réparation d'une injustice" pour Laurence Rossignol

"La société politique est machiste et mysogine, bien davantage que la société française. Je crois qu'une femme à Matignon, c'est juste la réparation d'une injustice". La sénatrice invitée de RTL Matin a confirmé les propos de l'ancienne Première ministre, Édith Cresson dans le JDD.

Après une femme n'a pas un programme politique en tant que tel. Une femme, c'est pas un choix d'orientation, de politiques publiques par définition (...) Une femme à Matignon, c'est bien mais une femme féministe, soucieuse de mener des politiques publiques justes pour les femmes (...) Une femme soucieuse de l'égalité entre les femmes et les hommes, qui a combattu le machisme (...) Pas une femme qui arriverait par la magie d'un président de la République qui veut la nommer là", a développé la socialiste.

"Si TF1 avait fonctionné comme LFI, on n'aurait pas eu PPDA pendant 20 ans": Ruffin défend son parti après l'affaire Bouhafs

La France insoumise a annoncé la semaine dernière avoir ouvert une enquête interne après des accusations de violences sexuelles à l'encontre du journaliste engagé Taha Bouhafs, qui avait retiré mardi dernier sa candidature aux législatives.

"Si TF1 avait fonctionné comme la France insoumise, on n'aurait pas eu PPDA pendant 20 ans", avance François Ruffin, le député insoumis de la Somme ce matin sur RTL.

Remaniement: François Bayrou ferme la porte à tout poste ministériel

Après que le remaniement devrait arriver dans les prochains jours, François Bayrou qui est actuellement Haut-commissaire au plan, ne devrait pas rentrer au gouvernement.

"Ce n'est pas le moment de ma vie. J'ai occupé des postes ministériels pendant longtemps. Je me sens plus heureux aujourd'hui", explique celui qui est aussi maire de Pau ce matin sur France info.

"Ça va être une femme": François Bayrou croit en la nomination d'une Première ministre

François Bayrou affirme que le futur locataire de Matignon "va être une femme" ce matin sur France info.

Le nom de Catherine Vautrin, la présidente du Grand Reims, dont le profil fait débat, a beaucoup circulé ces derniers jours.

"Pas choqué": François Bayrou soutient le choix du président de faire durer l'attente du remaniement

François Bayrou affirme ne pas s'impatienter alors que le nouveau gouvernement n'a toujours pas été annoncé.

"Je ne suis pas choqué que dans la transition, le président prenne un peu de temps pour mettre les choses à plat. Toutes les autres démocraties dans le monde, lorsqu'il y a une élection, prennent 2 mois. Le président élu a besoin d'apercevoir la periode qui s'ouvre comme une période nouvelle pour mettre en place les nouvelles équipes", juge François Bayrou, le patron du Modem, ce matin sur France info.

"Un climat de corruption généralisée": à quelques heures du remaniement, Bellamy se paie la macronie

François-Xavier Bellamy jette un regard sévère sur le remaniement qui devrait arriver dans les prochaines heures.

"On vit dans un climat écœurant, avec cette situation où on va débaucher des personnes à droite, à gauche (...) On le voit aux législatives aussi, on voit quelques personnes recrutées dans une opacité totale (...) On aurait pas imaginer que quelqu'un dise le contraire de ce qu'il a dit pendant 5 ans pour se faire une place au soleil dans ce climat de corruption généralisée", avance le député européen au micro d'Europe 1 ce matin.

Bayou affirme que la Nupes "est en mesure d’aller chercher la majorité absolue ou relative à l’Assemblée"

Dans un entretien à L'Humanité publié ce lundi, le Secrétaire national d’EELV et candidat de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes) aux législatives, à Paris assure que la coalition rassemblant écologistes, communistes, socialistes et insoumis est en mesure de prendre le contrôle de l'Assemblée en juin prochain.

"Après le second tour de la présidentielle, nous avons voulu tirer les leçons de 2017 pour ne pas reproduire les mêmes erreurs. À l’époque, nous nous étions condamnés à l’impuissance. Il y avait certes des députés de gauche qui avaient été élus, mais trop peu nombreux pour peser. Cette nouvelle coalition, avec son programme ambitieux, est en mesure d’aller chercher la majorité absolue ou relative à l’Assemblée", a-t-il expliqué.

Qui sont les trois favorites pour aller à Matignon?

Trois femmes sont pressenties pour devenir la prochaine Première ministre d’Emmanuel Macron.

  • Elisabeth Borne a été l’une des premières dont le nom a été évoqué pour prendre la place de Jean Castex. 
  • Présente au premier rang de la seconde cérémonie d’investiture d’Emmanuel Macron, le nom de Marisol Touraine est aussi évoqué pour le poste.
  • Enfin, Catherine Vautrin pourrait, elle aussi, s’installer à Matignon dans les prochains jours. Grande favorite, cette élue locale est une figure historique de la droite et dirige le Grand Reims depuis 2014.

Début du dépôt des candidatures pour les législatives

Top départ. Dès ce lundi et jusqu'au vendredi 20 mai, 18 heures, les candidats aux élections législatives peuvent déposer leur dossier de candidature dans les préfectures.

Comme le rappelle la préfecture des Bouches-du-Rhône, quatre conditions sont nécessaires pour être candidat:

• Avoir 18 ans révolus,
• Disposer de la qualité d’électeur
• Ne pas être dans un cas d’incapacité électorale ou d’inéligibilité
• Satisfaire aux règles de non-cumul des mandats

Sa gestion du Covid-19, son avenir: Castex s'exprime avant de quitter Matignon

Le Premier ministre s'apprête à retourner vivre dans les Pyrénées. A quelques heures de sa démission, il s'est confié sur ses souvenirs marquants, la pandémie et ses projets.

“Monsieur déconfinement” comme il a été surnommé -et connu des Français- à l’aube de l’été 2020, avant d’être nommé Premier ministre quelques semaines plus tard, revient notamment sur sa gestion du Covid-19.

“Je sais que pour beaucoup de Français, je resterai associé à cela, concède Castex. J’ai essayé de prendre les meilleures décisions possibles, sans jamais mentir. Dans ce genre d’épreuve, le doute est permanent, mais il faut surtout avoir la main qui ne tremble pas”, déclare-t-il au 57, rue de Varenne.

>> Notre article complet

L'économiste Daniel Cohen invité d'Apolline de Malherbe sur BFMTV-RMC

Ce mardi, c'est l'économiste Daniel Cohen qui sera l'invité d'Apolline de Malherbe à 8h35 sur BFMTV-RMC. Ailleurs, la campagne des élections législatives occupera largement le terrain des matinales politiques. Le programme détaillé:

- 7h30 Public Sénat: Catherine Dumas, sénatrice Les Républicains de Paris

- 7h40 Radio J: Prisca Thévenot, candidate LREM aux législatives dans les Hauts de Seine

- 7h40 RMC: Éric Piolle, maire EELV de Grenoble

- 7h40 RTL: François Ruffin, député LFI

- 7h50 France Info: Thierry Mariani, eurodéputé RN

- 8h00 Public Sénat: Guillaume Lacroix, président du Parti radical de gauche

- 8h15 Europe1: François-Xavier Bellamy, député européen Les Républicains

- 8h15 Sud Radio: Olivia Grégoire, secrétaire d'État chargée de l'Économie sociale, solidaire et responsable et candidate LREM aux législatives

- 8h20 RFI: Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT

- 8h30 France Info: François Bayrou, président du MoDem

Bonjour à tous et à toutes!

Bienvenue sur ce direct consacré au suivi de l'actualité politique de ce lundi 16 mai 2022.

BFMTV