Tech

Etats-Unis: Uber Eats lance la livraison par robot et voiture autonome

Le robot de Serve Robotics, capable de livrer de la nourriture de façon autonome - Serve Robotics

Deux types de services seront proposés, à titre d'expérimentation, à Los Angeles. L'entreprise va faire face à des défis techniques et réglementaires.

Un burger ou des sushis livrés par un robot, ou une voiture autonome. C'est désormais une réalité pour quelques privilégiés vivant à Los Angeles (Etats-Unis). Comme le rapporte le site spécialisé TechCrunch, Uber Eats dévoile ce lundi une expérimentation de livraison autonome.

Un robot sera utilisé pour les livraisons à courte distance dans le quartier de West Hollywood. Pour les plus longues distance, des voitures autonomes seront déployées près des plages de Santa Monica.

"Grâce à ces expérimentations, nous serons capables de comprendre ce que les consommateurs veulent vraiment, tout comme les commerçants, et ce qui se prête le mieux à la livraison. [...] Nous espérons que cette expérimentation sera un succès [...] et nous aidera à étendre ce service" précise l'entreprise auprès de TechCrunch.
Un véhicule autonome utilisé par Uber Eats lors de l'expérimentation de Los Angeles © Motional

Des robots... très surveillés

Pour l'heure, seuls une poignée d'établissements pourront livrer leurs clients par ces nouveaux moyens. Surtout, Uber doit composer avec la régulation qui encadre de très près ce type d'expérimentations, y compris aux Etats-Unis.

Afin de respecter le droit californien, un humain devra rester à bord des voitures autonomes durant cette expérimentation, afin de reprendre le contrôle en cas de problème. Il pourra également être chargé de terminer le trajet si le client final se trouve en dehors de la zone définie pour ces premiers tests.

Capture d'écran de l'application Uber Eats, lors de l'expérimentation de la livraison par robot ou voiture autonome © Uber

De la même façon, le robot autonome chargé de livrer la nourriture sera suivi en temps réel, à distance, par un pilote chargé de reprendre le contrôle dans certaines situations périlleuses, par exemple pour faire traverser la rue à la machine.

Pour les clients, la mobilisation d'un robot ou d'un véhicule autonome sera signalée sur l'application. Dans les deux cas, un code s'affichera pour déverrouiller la porte ou le coffre et récupérer le repas. Si un utilisateur venait à verser un pourboire par erreur à la machine, Uber promet un remboursement.

https://twitter.com/GrablyRRaphaël GrablyChef de service BFM tech