Google

Le géant américain a fait part de "réelles inquiétudes" concernant la productivité du groupe. Il dit ne pas vouloir licencier à date, mais souhaite ralentir le rythme des embauches courant 2022.